Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Les visites d'étude d'Abri international de 2014 aident à établir des ponts entre des mondes différents


Nouvelles et ressources

Que peut-on apprendre au sujet du logement abordable en visitant l'Afrique? Beaucoup de choses, semble-t-il!

 

Les participants à la visite d'étude d'Abri international de 2014 ont été très impressionnés par l'esprit d'entreprise de toutes les personnes qu'ils ont rencontrées. À Nairobi, ils ont vu des exemples de réussite de la National Cooperative Housing Union (NACHU) lorsqu'ils ont visité trois coopératives, qui avaient toutes creusé des puits et construit des systèmes pour fournir de l'eau potable à chaque ménage.

 

Ils ont également visité plusieurs fermes urbaines du Mazingira Institute et on leur a présenté Francis, le «Rabbit King», un agriculteur prospère qui transmet maintenant son savoir aux autres. «Son approche entrepreneuriale était très impressionnante! Je me suis dit que nous pourrions beaucoup apprendre des méthodes et des approches utilisées dans un contexte financier difficile», a affirmé Hugh Lawson, de l'ONPHA.

 

Janet Kreda, une représentante d'Abri internationale, s'est dite inspirée en rencontrant Stephen, un aviculteur, dans le bidonville de Kibera. «Il nous a amenés dans sa maison et nous a décrit comment sa famille avait bénéficié du travail de la NACHU et du Mazingira Institute.»

 

À Johannesburg, les visiteurs ont rencontré des représentants de la National Association of Social Housing Organisations (NASHO) et de la Johannesburg Social Housing Company (JOSHCO). Ils ont visité l'ensemble d'habitation Madulammoho au centre-ville et le quartier eKhaya. «C'est un travail incroyable et je n'ai pas encore trouvé les mots pour décrire de façon adéquate ce qui se produit», a commenté Keith Mayor, de la FHCC.

 

Enfin, au Cap, les visiteurs ont été accueillis par Communicare, un important organisme de logement social, le Kuyasa Fund, un des plus importants fournisseurs de micro- prêts, et Soil for Life, un organisme qui aménage des jardins urbains. Shelagh Turner, de la BCNPHA, et Roland Noel, de la NBNPHA, ont fait écho aux propos formulés par Heather Tillock, de l'ACHRU : «J'ai été tellement inspirée par la résidence et la fierté des gens que j'ai rencontrés. Ils réussissent à faire tellement de choses par eux-mêmes sans l'aide des services sociaux que nous tenons pour acquis.»

 

Pour ces professionnels expérimentés, il semble que l'Afrique a été un bon maître.