Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Le WAT- HST aide les femmes à avoir leur maison : Semeni Likulo réalise son rêve!


Nouvelles et ressources

Semeni, son époux et ses trois enfants vivent à Hanna Nasif, un quartier de Dar es-Salaam, en Tanzanie.

 

Semeni avait de la difficulté à subvenir aux besoins de sa famille. Son époux ne peut plus travailler depuis 1992, à peine trois ans après leur mariage. Il avait une maladie qui faisait enfler ses pieds tellement qu'il ne pouvait même pas marcher. Semeni prend soin de son mari, qui est maintenant cloué au lit, tout en occupant des emplois occasionnels vendant à crédit des aliments et des vêtements aux femmes. Cette activité est exigeante parce qu'elle doit retourner pour demander le paiement à des femmes qui ne paient souvent pas à temps. Comme la plupart des pauvres en milieu urbain en Tanzanie, Semeni vit du jour au lendemain et elle a de la difficulté à subvenir aux besoins de sa famille si elle n'est pas payée à temps.

 

Semeni a connu le WAT-Human Settlements Trust en 2003 quand cet organisme réalisait des projets de logement dans son secteur dans la municipalité de Kinondoni.

 

Elle a bénéficié des nombreuses formations offertes par le WAT, comme le développement de logements et les enjeux transversaux dans le logement, les aptitudes en leadership, la sensibilisation au VIH/sida, l'environnement, l'agriculture urbaine et beaucoup d'autres.

 

Semeni est devenue une leader naturelle dans son groupe, encourageant les autres à épargner pour être admissibles aux prêts de la WAT afin de pouvoir acheter des terrains et construire leur maison. Elle était très active dans sa communauté, participant régulièrement à une troupe de théâtre qui faisait la promotion de la planification familiale par le théâtre. Mais elle a dû cesser cette activité parce qu'elle avait besoin de plus de temps pour travailler. C'était la seule façon pour elle de payer son loyer, la nourriture et les études de ses enfants.  

 

La formation qu'elle a acquise lui a permis d'obtenir un prêt pour acheter un terrain et construire une maison. Grâce à son revenu d'emploi et à ses économies, elle a réussi à se libérer de l'obligation d'avoir à payer un loyer. Avec un endroit sûr pour sa famille, Semeni peut maintenant commencer à planifier en toute confiance les études postsecondaires de son enfant.

 

Les emprunts de Semeni s'élevaient à environ 4 100 $ CAD, soit environ 820 $ pour un terrain de 813 m2 et 3 280 $ pour bâtir une maison ayant une pièce commune et une chambre.

 

«Nous avons ouvert un compte au WAT et nous avons commencé à nous encourager mutuellement à économiser graduellement pour ramasser le dépôt requis pour obtenir un prêt. C'est de cette façon que nous en sommes arrivés à pouvoir construire aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle c'est si important pour moi d'avoir ma propre maison -- avoir une maison à soi et non seulement un endroit où vivre -- pour très longtemps», conclut Semeni.

 

Avec l'aide d'Abri international, le WAT aide des milliers de familles comme celle de Semeni à s'affranchir de la pauvreté et à emménager dans leur nouvelle maison.