Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
L'égalité entre les sexes
Nouvelles et ressources

L'habitation coopérative fait une différence au Zimbabwe


Nouvelles et ressources

ZINAHCO et Abri international   

 

Depuis le milieu de 2012 lorsque la Zimbabwe National Association of Housing Cooperatives (ZINAHCO) a obtenu des fonds d'immobilisations, les membres ont redoublé d'ardeur pour creuser les fondations, monter les murs et installer les toitures sur leurs maisons de base. En tout, 600 membres ont déjà emménagé dans ces premières maisons de deux chambres, en construction dans toutes les régions du pays, et 500 autres familles doivent emménager d'ici la fin de l'année. 

 

Un de ces ménages est dirigé par Chemedzai, une mère  de trois garçons devenue veuve récemment et membre de la Kushinga Housing Cooperative à Chiredzi, située à 433 km au sud-est de Harare. Auparavant, Chemedzai et sa famille louaient un logement d'une seule pièce, mais chaque soir les enfants devaient aller chez leur oncle pour dormir. La vie de Chemedzai a changé en février 2013 lorsque sa famille a emménagé dans une maison neuve. Son époux était très malade, mais les deux pièces, ainsi que la salle de bain avec toilette, ont fait une grande différence dans leur vie. La honte d'avoir à envoyer ses enfants chaque nuit était disparue et le plus grand espace et les commodités ont fait en sorte qu'il était plus facile pour elle de s'occuper de son époux. L'aspect privé de la nouvelle maison procurait à la famille la dignité de recevoir les gens bien intentionnés qui visitaient son époux. Lorsqu'il est décédé en juin 2013, la famille était en deuil, mais elle a pu faire face à l'avenir en sachant qu'il leur avait laissé une maison.  

 

Chemedzai déclare clairement et avec confiance : «Débarrassée des propriétaires harcelants, je ne me sens plus vulnérable». Dans sa coopérative, elle a maintenant la liberté et l'espace nécessaires pour élever des poules et exploiter un petit commerce qui lui procure un revenu régulier.

 

Ce n'est là qu'un seul exemple des nombreuses choses que l'habitation coopérative a changées dans la vie des citoyens au Zimbabwe.

  

Deux représentants de la ZINAHCO assisteront à l'AGA de la Fédération de l'habitation coopérative du Canada en juin. Ils partageront leurs expériences et leurs projets et rencontreront des coopérateurs de partout au Canada. Et ils ramèneront certaines de nos meilleures pratiques au Zimbabwe pour continuer à renforcer leur mouvement et offrir de nouveaux logements à des milliers de familles comme celle de Chemedzai