Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
L'égalité entre les sexes
Nouvelles et ressources

La coopérative pour jeunesse de Voi passe au vert


Nouvelles et ressources

Par Laura Gamez, ancienne stagiaire d’Abri international

 

Parmi les activités qui permettent aux membres de la Voi Youth Housing Co-operative de gagner des revenus pour consacrer à leur projet de construction de logements : la mise en scène de pièces de théâtre, les cours de danse traditionnelle du Kenya et la collecte de produits recyclables.  «La jeunesse n’est qu’un stage. Bien des fois, les jeunes ne désirent que vivre en ce moment. Alors, il leur est difficile de comprendre qu’un logement constitue un atout de taille qui leur fournit énormément de potentiel »  a déclaré Michael Muakazi, président de la coopérative.

 

Voi se situe à 330 km de Nairobi dans le district de Taita-Taveta dans la province « Coast » du Kenya. La Voi Youth Housing Co-operative débute en 2006 en tant qu’une organisation locale pour les jeunes qui s’intéressent à la théâtre. En 2010, 20 membres établissent la coopérative de logements et commencent à épargner afin d'obtenir des prêts au logement. En même temps, ils diversifient leurs activités de performance de pièces de théâtre à d’autres services, tels la formation en danse et en théâtre et la vente de matériaux recyclables au conseil municipal et à la communauté. Ces nouvelles activités génératrices de revenus se fondent sur la vision de la coopérative de soutenir l’économie de la communauté.

 

La plupart de jeunes membres demeurent dans des logements informels à Voi. Leurs maisons louées sont de petite taille et surpeuplées, sans accès à l’électricité et sans de la plomberie intérieure.  « Lorsque nous nous sommes joints à l’union nationale des coopératives de logements du Kenya (NACHU), nous avons constaté qu’un investissement en logement serait une chose dont personne ne pourrait nous priver.  Nous adorons la localité où nous vivons et nous constatons que si nous les jeunes ne faisons rien pour faire développer Voi, personne ne le fera. C’est pourquoi nous travaillons sur des projets qui offrent des emplois à la jeunesse et qui sont respectueux à l’environnement,» a affirmé Muakazi.

 

La coopérative pour la jeunesse de Voi continue à épargner pour leurs prêts. « Sans l’appui de NACHU, nous n’aurions jamais eu l’espoir d’épargner ou de demander des prêts de logements ou des prêts de financements d’entreprise. Il y a de grands rêves que nous souhaitons réaliser,» a remarqué Muakazi.