Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Abri international et ses partenaires se concentrent davantage sur le VIH


Nouvelles et ressources
«Avant d’avoir accès à un logement sûr et abordable de la Madulamoho Housing Association de Johannesburg, je vivais dans un garage et je vendais mon corps pour subvenir aux besoins de mes trois enfants.» Thandiwe Austin, une mère monoparentale de 35 ans vivant avec le sida.
 
Le VIH/sida demeure un problème urgent dans les logements et les établissements humains, en particulier parmi les femmes et les enfants qui vivent dans la pauvreté et dans de mauvaises conditions de logement dans les bidonvilles urbains en Afrique. L’Afrique au sud du Sahara représente seulement 12 p. cent de la population mondiale, mais on y trouve 68 p. cent de personnes vivant avec le VIH. L’Afrique du Sud compte plus de personnes vivant avec le VIH (5,6 millions) que tout autre pays au monde.
Abri international et ses partenaires ont conçu une solution de logement à la base pour lutter contre le VIH et le sida qui cible à la fois les personnes affectées et non affectées, une solution qui est appuyée par les échanges et le réseautage à l’échelle régionale.
  • En Tanzanie, la WAT/SACCOS a adopté une politique provisoire en matière de VIH et de sida pour aider à améliorer la situation et la reconnaissance des personnes vivant avec le VIH (PVAV) dans les collectivités urbaines.
  • Au Cameroun, la CONGEH poursuit son dialogue politique en vue de faire reconnaître le rôle des femmes et d’intégrer la lutte contre le VIH et le sida. Elle aménage des endroits sociaux sûrs où les gens peuvent discuter librement de questions difficiles, dont le VIH et le sida et l’élimination de la stigmatisation.
  • Au Zimbabwe, malgré les défis économiques et politiques de ce pays, la ZINACHO a établi des groupes de soutien pour le VIH et le sida dans chaque district, et elle encourage toutes les coopératives à organiser des activités liées à la lutte contre le VIH et le sida.
  • En Ouganda, l’organisme UHSNET a recruté de nouveaux membres parmi des groupes marginalisés et préparé de la documentation pour protéger les droits des locataires, en particulier ceux qui vivent avec le VIH.
  • En Afrique du Sud, la MES a établi une présence médiatique sociale comme façon de créer des réseaux avec des partenaires et d’échanger des connaissances et des expériences au sujet du VIH/sida.
 
Abri international et ses partenaires sont également actifs à l’échelle mondiale pour essayer d’accroître la sensibilisation aux personnes qui vivent avec le VIH dans des conditions de vie précaires comme celles des bidonvilles. L’expérience africaine est reflétée dans la Déclaration internationale sur la pauvreté, l’itinérance et le VIH/sida. Elle est également à l’ordre du jour des forums urbains et sociaux mondiaux, des conférences internationales sur le sida et de l’International AIDS Housing Roundtable. Abri international est un nouveau membre du Comité de visualisation de la National AIDS and Housing Coalition, et elle assistera à un colloque sur le logement et le VIH/sida la veille de la Conférence internationale sur le sida (le 20 juillet 2012) à Washington.
L’intégration de la lutte contre le VIH et le sida dans le contexte du logement et une sensibilisation continue à l’échelle mondiale sont essentielles pour permettre à des femmes comme Thandiwe et à ses enfants de vivre plus longtemps.