Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Le microfinancement de l’habitation est en marche au Kenya


Nouvelles et ressources

Barry Pinsky

 
Le programme de microfinancement de l’habitation d’Abri international est passé du stade de l’essai à celui où il consent de véritables prêts. D’ailleurs, il vient déjà en aide à 185 familles. Un premier montant de 245 000 $ a été versé à la National Cooperative Housing Union of Kenya (NACHU), le plus ancien partenaire d’Abri international. Cette somme a permis à deux coopératives d’habitation d’acheter des terrains pour 160 familles et 25 autres membres de coopératives d’habitation ont reçu des prêts pour construire, améliorer et agrandir leurs logements.
 
La Fédération de l’habitation coopérative du Canada a prêté 80 000 $ pour appuyer le programme et l’Agence canadienne de développement international a fourni 250 000 $. Ces fonds ont permis d’obtenir, par effet de levier, un prêt d’une banque coopérative locale. Le dernier versement en mars permettra à trois coopératives d’acheter des terrains et d’aider beaucoup d’autres familles à améliorer leurs logements ou à en construire de nouveaux.
 
J’ai rencontré une des personnes qui ont bénéficié d’un prêt, Charity Nyambura, de la Soweto Kayole Housing Cooperative Society, en novembre. Sa coopérative a été créée par la NACHU en 1988 lorsque des familles ont été expulsées pour faire place à des projets routiers et de travaux publics. Elles ont été relocalisées dans une région où il y a peu de services et la famille de Charity a construit une petite baraque. Mais au fil des années, grâce à une série de petits prêts, le site s’est agrandi avec sept pièces aménagées de chaque côté d’une cour extérieure. La pièce d’en avant  est un commerce où Charity vend des fruits et des légumes. Ses enfants ont grandi dans la maison et deux enfants adultes et leurs familles vivent encore avec elle.
 
«Je me suis enfin installée et je terminerai bientôt la construction de ma maison sans craindre d’être expulsée de nouveau», a déclaré Charity en souriant.
 
Le programme de prêt de la NACHU, d’Abri international et de FHCC a consenti le prêt qui a servi à construire la salle de séjour, où elle nous a accueillis. Lorsque ce prêt sera remboursé, elle prévoit faire un autre emprunt pour améliorer la salle de bain. Vingt-deux ans de dur travail pour construire une maison afin d’élever sa famille!
 
La NACHU participe également aux efforts la collectivité de Charity en vue de faire paver les routes dans une région où la densité des maisons et des commerces est élevée. L’organisme essaie de faire en sorte que les gens ont accès à un meilleur approvisionnement en eau et éventuellement à des égouts pour remplacer les cuves de rétention existantes pour les eaux usées.
 
Le travail d’Abri international en vue de renforcer les capacités de la NACHU pour gérer le tout nouveau programme de microfinancement de l’habitation a permis d’attirer de nouveaux fonds d’Homeless International, un organisme du Royaume-Uni, et de l’Agence suédoise de développement international. Ces organismes se sont engagés à aider à répondre aux besoins d’immobilisation pour le programme  microfinancement de l’habitation et à assumer les coûts de base pour aider la NACHU à atteindre la viabilité financière.