Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
L'égalité entre les sexes
Nouvelles et ressources

Des étudiantes en architecture travaillent à un projet de logement social à Yaoundé, au Cameroun


Nouvelles et ressources

Abri International

 
L’an dernier, le partenaire d’Abri international au Cameroun, la CONGEH, a accueilli des jeunes Canadiennes qui sont non seulement revenues au Canada avec une meilleure compréhension de leur travail, mais qui ont laissé derrière elles un impact durable.
 
La CONGEH est une coalition d’organismes non gouvernementaux au Cameroun œuvrant dans le secteur des établissements humains. Le but de la visite était d’aider à concevoir un projet de logement à faible coût adapté aux réalités et aux contraintes locales. Le projet vise à fournir des logements abordables et sécuritaires pour relocaliser les familles pauvres qui ont été expulsées ou qui sont menacés d’être expulsées de leurs logements à Messa-Carrière, un vaste établissement informel à Yaoundé désigné par le gouvernement pour faire l’objet d’une «revitalisation urbaine». Des milliers de logements où vivent les ménages les plus pauvres et les plus vulnérables font face à la démolition.
 
Pendant six semaines, soit de mai à juin 2009, quatre étudiantes du programme de Technologie de l’architecture au Cégep Lévis-Lauzon, au Québec, ont aidé à établir des partenariats entre la CONGEH et des chercheurs et des professionnels du logement au Cameroun. Sous la direction de Martine Hubert, professeure, architecte et membre du conseil d’administration d’Abri international, l’équipe a travaillé avec des homologues locaux. L’équipe a effectué des recherches, planifié, conçu des plans et déterminé les coûts pour un projet de logement financé en partenariat avec SELAVIP, une fondation qui trouve des refuges pour des familles urbaines très pauvres en Amérique latine, en Afrique et en Asie.
 
Comme le souligne Martine :
 
En six semaines, nous avons accompli beaucoup, comme comprendre la culture des familles et la façon dont elles occupent l’espace, les rouages du secteur informel, les coûts de la main-d’œuvre et des matériaux, ainsi que les règlements régissant l’occupation du sol et le zonage. Nous devions combiner tout ce que nous avons appris avec notre formation scolaire et notre expérience canadienne, afin de proposer différents modèles de logements et de nouvelles stratégies de construction. Nous avons laissé derrière certains outils qui seront repris dans les prochaines phases du projet pour le financement et la construction.
 
Les étudiantes, Krystina Tremblay, Joanie Vachon, Anne-Gabrielle Poulin et Stéphanie Giroux, ont quitté Yaoundé avec des expériences d’apprentissage et des souvenirs distincts.
 
Krystina est heureuse d’avoir pu visiter plusieurs familles dans des établissements informels à Yaoundé. Joanie a souligné l’excellente possibilité que la CONGEH offre à ces résidents en leur permettant de bâtir leurs maisons en étapes sur des terrains qu’ils possèderont éventuellement et desquels ils ne pourront être expulsés. Anne-Gabrielle se dit chanceuse d’avoir pu vivre avec une famille d’accueil et d’explorer le Cameroun et découvrir différents aspects de la culture du pays, y compris prendre des leçons de djembé (tambour). Stéphanie a souligné l’aspect transformationnel de la visite d’étude. Comme elle le souligne, «cette expérience nous a fait réfléchir à nos priorités. Nous avons beaucoup à apprendre des Africains à propos du respect et de l’importance de la famille et de la communauté».
 
Avant de partir, l’équipe a présenté un plan d’ensemble, quatre modèles de plans de logements et un budget aux membres de la collectivité. Des terrains ont été achetés et on est en train de les préparer pour permettre à 50 familles de la zone d’expulsion de Messa Carrière de s’y établir. Un autre groupe de 260 familles a été mobilisé pour des phases futures du projet. Les relations de la CONGEH avec la communauté, les autorités locales et les ressources universitaires et professionnelles ont également été renforcées.  
 
Si vous souhaitez appuyer ce projet, veuillez cliquez sur donnez maintenant ou envoyer votre don à Abri International, 720 Spadina Ave, Suite 313, Toronto, ON M5S 2T9.